english

joyeux new folder




Lieke Snellen
Répétition du SWFC, 2012








Dina Kelberman
Colors Movie, 2013, vidéos fétiches arrangées et mises en boucle





Laetitia Benichou
Sans titre, Série Erik & Sylvain, 2012, sérigraphies sur papier, 66 x 44 cm




Kirill Ukolov
Carnet, 2014, Carnet de notes usagé recouvert de tipp-ex, 19 x 15 x 3 cm




Photographies présentées lors de mon exposition personnelle La solution de continuité
Yishu8 – Maison des Arts à Pékin, 14 décembre 2014 – 18 janvier 2015.




Jessica Lajard
Peanut, vue au Bazaar Compatible Program à Shanghai, 2014, porcelaine de Jingdezhen, 30 x 17 x 15 cm




Benoît Pieron
Machine à tremper les battes, 2015, bois, battes de base-ball, acier, peinture et terre, 300 x 60 x 150 cm
(production Galerie Fernand Léger)




Claire Chesnier
A gauche : CCLXXII, 2013, encre sur papier, 137 x 132,5 cm (Collection FRAC Auvergne)
A droite : CCLXXX, 2013, encre sur papier, 139 x 133 cm (Collection privée)




Jérémy Berton
Drapes, 2014, Série de 6 pièces en plâtre, 60 x 70 x 20 cm environ chacune




Elizaveta Konovalova
Ghost, 2014, Livre réalisé à partir de 25 reproductions de planches photographiques issues de la collection « Les Vieux Hôtels de Paris », éditée par F. Contet entre 1912 et 1939, découverte à la Bibliothèque Publique d’Information (BPI), Centre Pompidou, Paris








Capucine Vever
Marches Parallèles, 2014, 37min27, vidéo HD
(Pour percevoir le son binaural, il est important de lire la vidéo avec un casque audio)


La caméra nous embarque au sein d’un groupe de marcheurs qui arpentent la ville de Malakoff et tentent de suivre au plus près l’itinéraire d’un autre groupe de marcheurs se trouvant juste sous leurs pieds, dans les sous-sols de la ville. C’est au cœur de cette progression souterraine simultanée que le son de la vidéo, diffusé par casque audio, nous immerge.

Sans jamais pouvoir communiquer ensemble les deux groupes avancent à leur rythme et nous entrainent avec eux chacun leur tour dans leurs mondes superposés. Faisant face aux réalités propres des espaces qu’ils traversent, ils se désynchronisent parfois dans leur parcours commun ou se retrouvent à d’autres endroits sans le savoir. La dissemblance entre l’image et le son nous invite à réaliser un véritable balayage vertical de la ville qui nous plonge dans un lieu autre, un espace imaginaire où pourrait se rejoindre les images, les voix et les ambiances sonores. Ils nous baladent ainsi sans cesse dans un aller-retour permanent de la surface aux cavités, de ce que l’on voit à ce que l’on entend; les descriptions des vides que traversent les marcheurs souterrains constituant le « fond » pour une nouvelle lecture de la ville.





Julie Sas
La vérité dans le texte, 2015, tampon et bois (MDF teinté dans la masse)




Flore Chenaux
Grand Tour, 2014-2015, ensemble ouvert, photographies numériques couleurs, 194 cm x dimension variable




Valérie Collart
Gaunt and gutted structures, 2015, C-print, contrecollé sur Dibon et encadré, 121X181 cm




Antoine Carbonne
Cigognes, 2015, acrylique et huile sur toile, 97 x 130 cm




Clément Balcon
Faye and Mick, 2014, crayons de couleurs sur papier, 65×35 cm
Note

New Folder fête ses trois ans, trois ans de projets, de discussions et d’invitations à découvrir les travaux de jeunes artistes au début de leur parcours. En trois ans, 22 artistes invités se sont prêté à l’exercice de montrer leur travail dans un format web, à travers des propositions originales et personnelles.

Pour cette page anniversaire exceptionnelle, New Folder a proposé à ses artistes invités de montrer un projet récent sous la forme de leur choix. Ceux qui l’ont accepté nous offrent ainsi un aperçu renouvelé de leur travail ou un fragment de leurs préoccupations actuelles.
L’ensemble se déroule comme une exposition collective virtuelle et donne à voir sur une même page la diversité des pratiques qui construisent l’identité de New Folder.