english

julie sas

 
Anywhere out of the world (la perspective célibataire)
2014

Pages du livre «A rebours» de Huysmans (aux éditions Gallimard – Folio Classique), encre, tapis, métal, bois, carton, papier, projecteurs
Son : Marcel Zaes




I never spoke chess (variations for a retreat)
9 octobre 2014 

Installation / tournoi d’échecs (5 paires de jeux d’échecs : bois, plâtre, acrylique, pâte à modeler, verre)
Vue d’exposition : Lokal-int, Bienne/Biel (Suisse)




Kafka suite
2014
Mousse synthétique, 2 balles de celluloïde, livres de bibliothèque, statuette en plastique, cadre photo, bois, documents manuscrits sur papier (diverses citations de commentaires de l’oeuvre de Kafka anonymés), argile, stylo, feutre, carnet de note, goutes d’eau tombant d’un robinet (1/s), journal, assiette, peinture




OF OFF (green screen)
2013
Panneaux de bois peints (acrylique), corps humain
Vues d’exposition : HEAD-Genève, LIYH (Genève), Palais de Tokyo, (Paris)


OF OFF est une installation performative immobile et silencieuse, un tableau vivant, qui met en perspective la qua- lité non effective de panneaux verts d’incrustation et la présence de corps humains appréhendés en tant qu’éléments sculpturaux. Cette fausse scénographie questionne notre capacité de saisie du réel – que celle ci soit cognitive ou purement physique.




Les Gens
2013
Performance, durée variable




Défini
2013

Peinture murale (acrylique)








Shoot, shot, shot
2014
Carton cannelé et impression jet d’encre sur papier photo ; 250 /43 cm – 150/10cm
La mécanique des fluides, 2014 (scène tournante, métal)
Vue d’exposition : Combustion, galerie Saks, Genève
Note

À la croisée d’une pratique de l’installation, de l’écriture et de la performance, mon travail s’élabore dans des cadres qui mobilisent de la part du spectateur une approche des donnée perceptuelles et une interrogation sur l’espace social de l’art. Il concerne des espaces où le jeu du sens, des nuances, des gestes, et des intensités se trouvent être les leviers d’un questionnement portant sur notre capacité de saisie du réel, que celle saisie soit purement physique ou cognitive. Dans ces espaces à densité variable, des systèmes d’organisation binaire font se rencontrer des expériences contraires : du vide au tangible, du sensible à l’intelligible, du banal au distingué, du neutre au sublime, de l’inquiétante étrangeté au rire.
Depuis 2013, je mène une recherche, à la fois théorique, plastique et littéraire, centrée sur la figure du célibataire, dans les domaines de l’art et de la littérature (notamment Marcel Duchamp, Des Esseintes, Bartleby, Andy Warhol,..), m’amenant à considérer en quoi certaines pratiques langagières et actancielles, en jeu dans la perspective célibataire, conduisent, via l’usage de media particuliers, pris dans des logiques de formes bien précises, à des opérations de neutralisation de leurs environnement socio-culturel, politique ou économique, et des dispositifs qui les sous-tendent.

Bio

Née en 1990 à Paris, vit et travaille à Paris et Genève
. Après plusieurs années de formation en danse classique, Julie Sas débute ses études en Arts Visuels à la HEAD-Genève. En 2011, elle participe à un programme d’échange à la School of Visual Art à New York et obtient son BFA à la HEAD avec les félicitations du jury en 2013. La même année, elle participe à l’exposition Jeune Création au 104 à Paris, et reçoit le prix «Coup de coeur», décerné par Yvon Lambert, avec les artistes Elizaveta Konovalova et Guillaume Durrieu. Elle poursuit actuellement ses études au «Work.master» de la HEAD.
Sélection d’expositions de groupe : «Magnus, scènes de l’imaginaire automate», commissariat : Paul Bernard / Mamco, Villa Bernasconi (Genève) ; «Double Trouble», Librairie Yvon Lambert (Paris) ; «The night of the tumblr on fire», event commissariat : Marie de Brugerolle, Palais de Tokyo (Paris) ; «Combustion», commissariat : Yann Chateigné, galerie Saks (Genève) ; «Jeune Création 2013», 104 (Paris), «Ulysses was born in Trieste», commissariat : Dora Garcia, LIYH (Genève), «En cours de travaux/Travaux en cours», Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne Métropole, «Art in the age of extinction», commissariat : Karine Vonna-Zurcher, Cerbère, «Open House», SVA (New York)




Pour voir plus du travail de Julie Sas :

www.juliesas.blospot.fr