english

little fukushima

exposition avec elizaveta konovalova

le 1er et 2 mars 2012

vernissage jeudi 1er mars, de 18h à 21h / performance à 20h

cité internationale des arts

18, rue de l’hôtel de ville, 75004 paris

Les conséquences du tsunami ne se sont pas arrêtées l’année dernière, au lendemain de la vague. La fuite du réacteur nucléaire à Fukushima à radicalement modifié la vie des habitants de la région, au quotidien et pour l’avenir. Et tout particulièrement des enfants, qui doivent désormais vivre avec le danger de la radioactivité, dehors et dedans. Fukushima pose la question de l’inconnu, de ces zones géographiques dans lesquelles la vie n’est plus possible. Et plus largement de l’exploitation de l’énergie nucléaire, souvent présentée comme un mal nécessaire qui seul pourrait répondre à nos trop grands besoins d’électricité. Les artistes participants viennent tous de pays exploitants. 30 pays dans le monde possèdent des centrales nucléaires. Autant de sites qui peuvent un jour, devenir des endroits où l’on ne peux plus vivre.

Une exposition avec : Amande In, Bianca Argimon, Nadja Baltensweiler, Oliver Beer, Irene Billard, Petrus De Man, Arturo Hernández Alcázar, Bayrol Jimenez, Elizaveta Konovalova, Mari Minato, Asamï Nishimura (avec Colette Lieng & Adelaïde Tomai), Oriol Nogues, Kianoush Ramezani, YoshimuraYoshio, Jean-Luc Vilmouth …